Vaccination BCG en Suisse

La vaccination par le BCG n’est plus recommandée aux résidents permanents de Suisse.

Le calendrier vaccinal suisse 2018 (www.bag.admin.ch/plandevaccination), publié par l’Office fédéral de la santé publique et la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV), stipule que: «La vaccination BCG contre la tuberculose est recommandée seulement pour les nouveau-nés et nourrissons <12 mois (susceptibles de développer une tuberculose disséminée) qui sont exposés à un risque élevé de contagion. Il s’agit de nourrissons de parents provenant de régions d’incidence tuberculeuse élevée et qui y retournent. Une incidence de plus de 50 cas pour 100’000 habitants et par année est recommandée comme valeur seuil pour définir un pays à incidence élevée (www.who.int/tb/country/ data/profiles/en/). Les séjours de courte durée (par ex. vacances) ne constituent pas une indication à la vaccination.» Des études rétrospectives ont démontré que la vaccination par la souche atténuée M. bovis BCG offre une protection efficace contre la méningite tuberculeuse (figure 9-1) et la tuberculose disséminée.

Chez les jeunes enfants, la protection contre d’autres formes de tuberculose est moins efficace, mais tout de même conséquente, tandis que chez les enfants plus âgés ou les adultes, la protection est beaucoup plus faible en moyenne, mais avec un taux de protection allant de zéro à 80% chez les adultes. Les raisons de cette protection incomplète et souvent variable demeurent peu claires, mais il apparaît qu’elles sont davantage liées au type de protection induite par les mycobactéries (immunité par les lymphocytes T effecteurs plutôt que celle par les lymphocytes T à mémoire) et peut-être aussi à des interactions avec diverses espèces environnementales de mycobactéries plutôt qu’à l’inefficacité du vaccin.

L’OMS recommande la vaccination par le BCG, dans le cadre du Programme élargi de vaccination, à la naissance ou le plus précocement possible, dans les pays présentant une incidence élevée de tuberculose.